Une de mes passions....

J'adore jardiner, j'adore la photographie, j'adore prendre en photo les fleurs de mon jardin...

Chaque jour, la vie nous offre un cadeau...

aujourd'hui la nature a été très généreuse avec moi :)

Merci

 

La naturopathie, un accompagnement vers l'autonomie

Simple Things, voilà un excellent magazine !

"La naturopathie, plus qu'une thérapie, est un art. Celui d'accompagner le corps vers ses capacités d'autoguérison. Riche de savoir faire millénaires, cette médecine complémentaire vise l'harmonie des fonctions corporelles par la régénération de notre force vitale"

Dans leur premier numéro, la naturopathie est présentée comme un ensemble de techniques complémentaires à la médecine conventionnelle et à la psychothérapie. En effet, un naturopathe est un thérapeute holistique et un éducateur de santé, il prend en compte tout votre être dans sa globalité, sans se limiter aux symptômes : il recherchera avec vous, la cause de la cause de la cause...Son but : que vous deveniez autonome et responsable de votre santé.

Quelques indices sont donnés aussi pour entretenir votre vitalité:

- utilisez les huiles essentielles

- prenez des pauses dans la journée pour respirer profondément 

- privilégiez un bon sommeil 

- soignez votre assiette avec des fruits et légumes de saison et bio si possible

- faites une place à la méditation dans votre vie: yoga, création artistique, mandalas, pleine conscience, etc...

- transpirez !! pour mieux éliminer

- détendez vous grâce à l'auto-massage (Do-In par exemple) ou mieux faites vous masser ;)

- et de temps en temps une petite détox....

Vous découvrirez tout cet éventail de techniques lors du séjour douceur et créativité....il reste quelques places, profitez en !

Sortir de sa zone de confort

Notre zone de confort, notre « prison dorée »

On y est bien, on la cherche, et une fois atteinte, elle nous bride, nous empêche de continuer notre croissance et notre épanouissement et devient la principale cause de notre souffrance et de notre malheur.

Une zone de confort est nécessaire pour passer des caps, et pour nous construire progressivement.

De la sorte, il est simple de comprendre que le problème n’est pas la zone de confort en elle-même, mais bien le fait de rester attaché à celle-ci.

C’est en cela que la zone de confort est à double tranchant. Se contenter d’avoir un travail sécurisant, ne fera pas de vous une personne heureuse ! Se « contenter » simplement de fonder une famille, de faire des enfants, ne fera pas de vous une personne heureuse  et ainsi de suite…

Sortir de sa zone de confort…

Vous ne perdez donc rien en quittant une zone de confort. C’est une évolution logique et évidente qui nous pousse à nous positionner, à faire des choix, à prendre des orientations. Et donc, par conséquent, à changer d’environnement, de façon de faire, de penser…

Je comprends que cela puisse faire peur. Mais sortir de sa zone de confort vous apportera forcement autre chose de mieux dans votre vie : confiance en soi, nouveaux enseignements, fierté personnelle, évolution et même du bonheur !

Ecrivez-moi si vous avez besoin d’aide 

Rester « accroché » à quelque chose ou à quelqu’un qui ne nous correspond plus est source de profondes souffrances. Tôt ou tard, vous ne pourrez pas lutter contre votre évolution.

La plupart du temps, plus on attend et plus c’est dur, mais ce n’est JAMAIS trop tard !

Sandra Breuilles

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une technique d'auto-massage à découvrir : le Do In

Apprendre un auto-massage de relaxation et de bien être par le biais d'une technique japonaise pour rééquilibrer vos énergies, combattre les petits maux quotidiens grâce à des mouvements simples : pressions, frictions et tapotements ...

Cela vous dit ?
L'avantage de ces mouvements d'auto-massage "Do In" est de pouvoir se pratiquer rapidement en toutes circonstances de la vie. Il est un instrument permanent de bien-être !

Mais qu'est-ce que le "Do In" ?

D'origine ancestrale, au carrefour de l'acupuncture traditionnelle et des méthodes de massage réflexes les plus modernes, l'auto-massage "Do-In" est une pratique d'entretien (pour les petits maux quotidiens) et de remise en forme physique, ne nécessitant, ni connaissances anatomiques préalables, ni d'autres instruments que les mains.
C'est une méthode accessible à tous !

Je vous propose de vous faire découvrir cette technique au cours du séjour "douceur & créativité"

Pour s'inscrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Manger des plantes sauvages

 

 

 

 

              

Prochainement, des cours de cuisine crues à base de plantes sauvages !!

La nature recèle des merveilles peu exploitées. L’une d’entre elles: les plantes sauvages. Autrefois utilisées en cuisine, elles ont pratiquement disparues de notre consommation.

A la portée de tous, celles-ci offrent pourtant de nouvelles saveurs variées. En voici douze à tester en cuisine.

  • L’amarante réfléchie : Ses jeunes feuilles sont délicieuses crues en salade ou cuites à la façon des épinards. Ses graines, bouillies font d’excellentes galettes. L’amarante réfléchie est riche en protéines, en vitamines A et C ainsi qu’en sels minéraux.
  • La bourrache : Sa saveur s’apparente à celle du concombre. Ses feuilles et ses fleurs ont un goût agréable en salade et en soupe. Les fleurs peuvent aussi servir à parfumer des boissons
  • La camomille : La camomille s’utilise beaucoup dans les infusions. Très appréciée en salade, elle permet aussi d’aromatiser un vin d’apéritif ou une crème.
  • La carotte sauvage : Ancêtre de la carotte actuelle, les jeunes feuilles et fleurs sont comestibles crues et cuites, en légume ou en potage.
  • Le chenopode blanc : Les feuilles du chenopode blanc se cuisinent crues et cuites. Cette plante est riche en protéines complètes, en vitamines A et C; en calcium, en fer et en phosphore.
  • Le consoude : Le consoude fait le bonheur des végétaliens. Il contient de la vitamine B12, peu présente ailleurs.
  • Le coquelicot : Les pétales s’utilisent en confitures et en sirop. Les graines séchées peuvent être ajoutées dans des pâtes, du pain, etc. ainsi qu’en décoration de pâtisseries.
  • Le mauve Sylvestre : Les feuilles, les fleurs et les fruits se mangent en salade ou comme légume cuit. Le mauve Sylvestre contient des sels minéraux, de la vitamine A, B1, B2 et C. Il est également riche en protéines complètes, en fer et en calcium.
  • Le mouron blanc ou mouron des oiseaux ou stellaire : Ses feuilles et ses tiges sont assez tendres. Le mouron est assez riche en vitamine C, en calcium et en magnésium.
  • Le plantain : Le plantain peut s’ utiliser en salade, en omelette ou encore en smoothie. Il est riche en protéines et en vitamine C.
  • L’ortie : L’ortie est appréciée pour sa teneur en protéines et en vitamine A et C. Elle est riche en fer, en silice, en potassium, en magnésium et en calcium. Elle se cuisine en soupe, en quiche, en pesto, en cake sucré, etc.
  • Le pissenlit : Tout est bon dans le pissenlit : ses racines à cuisiner en gratin, ses feuilles en salade ou comme légume cuit et ses fleurs en gelée. Le pissenlit est riche en vitamine A, C et K. Il contient également du calcium, du fer, du sodium et du potassium.

Cette liste met en évidence les nombreuses vertus thérapeutiques et culinaires des plantes sauvages. Elles valent ainsi la peine d’être redécouvertes.

Soyez cependant vigilants à ne pas les confondre avec d’autres plantes qui peuvent, elles, être toxiques.

Source: www.toutvert.fr/plantes-sauvages-comestibles-cuisiner/