Pourquoi boire des jus de légumes et de fruits frais pendant la grossesse ?

Pourquoi boire des jus de légumes et de fruits frais pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, notre corps réclame une quantité importante de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Les légumes et les fruits frais en sont la source principale. On entend de plus en plus parler de la consommation de jus de légumes frais. Mais  pourquoi ne pas plutôt manger des légumes entiers? Dans les fruits et les légumes, les nutriments sont emprisonnés dans les fibres et malheureusement bien souvent on ne mâche pas suffisamment….Ainsi ils passent directement dans notre système digestif sans qu’on puisse les utiliser totalement.

Les jus extraits de légumes frais et crus offrent un excellent moyen de fournir à nos cellules et à nos tissus l’apport de tous les nutriments et enzymes dont notre corps a besoin surtout pendant la grossesse : C’est le meilleur moyen d’intégrer facilement des aliments vivants pour donner à nos cellules et à celles de notre bébé tout ce qu’il leur faut pour se construire, se réparer et se reproduire.

Je vous conseille de consommer ces jus fraichement pressés. Evitez autant que possible les jus en bouteille, nettement moins vitalisant car pasteurisés. Vous pouvez les boire à l’apéritif, 20 minutes avant le repas, à l’heure du goûter ou même pour votre petit déjeuner. Vous pouvez les préparer vous-même à l’aide d’un extracteur de jus à moteur puissant et à faible vitesse de rotation. Par rapport à une centrifugeuse, l’extracteur propose un meilleur rendement et ne chauffe pas le jus qui craint l’oxydation.

Personnellement, j’utilise et vous conseille l’extracteur de jus CARBEL CGX-001 : très bon rapport qualité/prix et vitesse de rotation lente. J’ai tellement confiance en cet extracteur, que je le vends ! Contactez moi Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour plus d’informations….je vous réserve une surprise Sourire

Voici 3 jus qui présentent énormément d’intérêt pour votre santé et celle de bébé

Le jus de carotte

En fonction de l’état de santé de chacun, le jus de carotte cru peut être consommé tout le temps en quantités raisonnables, soit de 50cl à 300 ou 400 cl par jour. Il a pour effet d’aider à la normalisation du système tout entier. Il représente la plus riche source de vitamine A que le corps humain puisse assimiler rapidement, et assure une importante provision de vitamines B, C, D, E, G, et K. Il ouvre l’appétit et facilite la digestion.

Le jus de carottes est particulièrement riche en éléments alcalins organiques vitaux tels que le sodium et le potassium. Il présente aussi une bonne teneur en calcium, magnésium et fer, tandis que le phosphore, soufre, silicium et chlore équilibrent parfaitement les précédents.

Il est recommandé pour la consolidation et l’entretien de la structure osseuse des dents.

Les mères allaitantes auront grand intérêt à boire de grandes quantités de jus de carottes, correctement préparé, de façon à optimiser la qualité de leur lait, l’allaitement maternel pouvant, dans certains cas, ne pas apporter suffisamment de nutriments vitaux. Dans les derniers mois de la grossesse, le jus de carottes consommé en bonnes quantité est un facteur de réduction du risque de fièvre puerpérale après l’accouchement.

Boire tous les jours 50cl de jus de carottes sera toujours plus réparateur pour le corps qu’avaler des quantités massives de comprimés de calcium.

Les glandes endocrines, gonades et glandes surrénales principalement, ont besoin des nutriments présents dans le jus de carotte cru.

La stérilité est parfois surmontée grâce à son utilisation. La cause de la stérilité peut dans certains cas être attribuée à la consommation permanente de nourritures vidées de leurs atomes et de leurs enzymes par la cuisson ou la pasteurisation.

La molécule du jus de carotte est identique à la molécule du sang. Les microscopes les plus perfectionnés ont permet de mettre en évidence l’analogie parfaite entre la molécule du jus de carotte et la molécule du sang. Au vu de ce fait des plus intéressants et révélateurs, il n’est guère étonnant que nous ayons découvert tant de bienfaits dans ce jus !

Le jus de betterave

Le médecin et chercheur, le docteur Siegmund Schmidt de Bad Rotherfelde, soutient que le jus de betteraves rouges constitue un remède valable contre les maladies causées par la radiation émise par les rayons-x et autres sources de radiation.

La thérapie par le jus de betteraves rouges a donné des résultats des plus impressionnants dans le traitement complémentaire du cancer. En effet, on a démontré que cette thérapie agissait pour normaliser l'échange déficient d'oxygène dans les cellules et sur le métabolisme anormal.

Le jus de betterave est par ailleurs un des jus les plus utiles pour aider à refaire les globules rouges du sang et pour normaliser le sang grâce à son rapport sodium/calcium.

Ce jus était particulièrement utile aux femmes pour le syndrome prémenstruel et les symptômes de la ménopause.

Bien que le contenu en fer des betteraves ne soit pas extrêmement élevé, sa qualité et son assimilabilité font de ce légume un grand allié du sang et un bâtisseur de l’hémoglobine. De plus sa haute teneur en potassium (20 %) en fait un appui pour toutes les fonctions du corps.

Le jus de concombre

Le jus de concombre est probablement le meilleur diurétique naturel que l’on connaisse. Il a en tour maintes autres propriétés, en particulier celle de favoriser la pousse des cheveux grâce à son taux élevé de silicium et de soufre, surtout associé au jus de carotte-laitue-épinards. Il contient plus de 40% de potassium, 10% de sodium, 7,5% de calcium, 20% de phosphore et 7% de chlore.

La haute teneur en potassium du jus de concombre en fait un atout non négligeable pour la régulation de la tension artérielle, dans les cas d’hypertension comme l’hypotension, il est également efficace pour les affections gingivales et dentaires.

Les cheveux (prévention de la chute) et les ongles (durcissement) gagneront aussi beaucoup de l’apport en éléments minéraux contenus dans le jus de concombre.

Ma recette fétiche :

1 betterave, 2 carottes, 1/2 concombre, 1 citron et 2 pommes: légèrement sucré, délicieux et si vitalisant !!!

 

Source: "Votre santé par les jus frais de légumes et de fruits" de Norman Walker 

Recette pour fabriquer un bébé en pleine santé avec une maman au top

Parce que je suis passionnée par la naissance et la grossesse, qui reste parmi les moments les plus forts de ma vie.... (Merci à mes 2 lutins !)

Parce que je suis entourée de femmes enceintes, pleins de beaux bébés pour le printemps :) ...

Parce qu'accompagner les femmes enceintes ou en désir d'enfant est ma mission de vie la plus importante ...

Je vous parle alimentation et recettes de santé spéciales "maman-bébé" 

 

Recette pour fabriquer un bébé en pleine santé avec une maman au top

Prenez : 

Du zinc : c’est l’oligo-élément de la fertilité. Sa carence peut provoquer des problèmes d’appétit, des nausées, des vergetures, des retards de croissance du fœtus, une baisse des défenses immunitaires…
Sources : algues, persil, ciboulette, huîtres, jaune d’œuf, légumineuses germées, germe de blé, tomates séchées, abricots et pruneaux déshydratés, avocat, myrtilles, dattes, framboises et mures, kakis….

Du fer : C’est l’oligo-élément le plus important durant la grossesse pour éviter l’anémie. Les besoins sont multipliés par 4 et le stock de fer du nouveau-né dépend de la mère. Il agit sur la fonction respiratoire, les connexions nerveuses et la fabrication des globules rouges. Sources : abricots et pruneaux déshydratés, persil, poisson, lentilles germées, endives, fèves, amandes, noisettes, noix, germe de blé, huîtres, moules, jaunes d’œuf, fruits secs, ortie, sans oublier la spiruline et la klamat.

Un peu de vitamine B9 (acide folique) pour fixer le fer. Sa carence peut conduire à une absence de fermeture du tube neuronal du bébé (spina bifida). Sources : amandes, noix, asperges, choux, salade, brocolis, poivrons, œufs, épinards, mâche, cresson, laitue, pollen frais de saule

Sans oublier les autres vitamines B (dont B6) utiles aussi pour éviter les nausées et l’anémie, mais aussi pour la régulation de votre système nerveux (irritabilité, émotions, stress, sommeil…). Sources : les céréales germées, le jaune d’œuf, les légumineuses germées, les légumes, les bananes, les poissons et coquillages.

Juste ce qu’il faut de calcium : pour que la mère ne se décalcifie pas et que le fœtus forme son squelette. 
Sources : pissenlit, brocolis, cressons, bettes, fenouil, persil, noisette, amandes, pois, fève, épinards, haricots, navets, raifort, chou, brocolis, légumineuses germées, pruneaux, sésame, figues sèches, moules et sardines avec arêtes. Pensez aussi à intégrer les algues !

Un peu de magnésium : Carence fréquente, il agit à tous les niveaux de l’organisme et sa carence est surtout dommageable pour la maman avec des risques d’accouchement précoce ou de l’anxiété. Sources : amandes, son de blé, blé germé, riz complet, céréales complètes, graines germées, fruits séchés, légumineuses, noix, noisettes, pissenlit, lentille, algues…

De la vitamine C qui vous accompagnera en cas de fatigue. Elle favorise par ailleurs la fixation du fer. Sources : dans les fruits (acérola, goyave, argousier, cassis, kiwi, citron, orange…) et les légumes (persil, chou frisé, radis noir, brocolis, poivron…).

Du soleil pour la vitamine D

Nappez généreusement d’acides gras essentiels et d’omégas 3. Les omégas 3 sont indispensables au développement cérébral et permettent la bonne mise en place des fonctions nerveuses et d’apprentissage. Ils ont une importance considérable durant la grossesse car ils interviennent dans bon nombre d’autres fonctions dont le développement du système immunitaire, la régulation hormonale, la régulation de la fonction cardiaque et l’acuité visuelle. Sources : les huiles crues (non cuites) de lin, colza, chanvre, tournesol, noix ; les sources animales via les poissons des mers froids comme maquereau, morue, anchois, sardine, hareng, saumon et les feuilles vertes comme la mâche.

Sans oublier : l’iode avec des poissons de mer et le cuivre qui assure l’architecture des tissus de la peau, des cartilages et des os.

Et surtout beaucoup d’amour

Laissez reposer 9 mois, c’est prêt : contemplez le résultat !

créer pour être créateur de sa vie

Créer pour être créateur de sa vie. 

Exprimer sa créativité est un pilier très important du bonheur.

Il n'y a qu"à observer des enfants: ils créent des personnages, leur univers, des amis, des bracelets, des dessins....créer fait partie intégrante de leur vie. Ils ne se posent pas de questions, ne pensant pas aux lendemains. Ils créent en toute innocence, sans réfléchir.

Retrouver ces instants de légèreté met de la magie dans nos vies. Cela nous donne envie de nous dépasser, d'être la meilleure version de nous même, capable du meilleur.

Créer est un besoin vital pour moi: une nouvelle recette de cuisine, prendre une feuille blanche et un crayon et se laisser aller au gré de l'inspiration, sortir tôt le matin avec un appareil photo et immortaliser la beauté de cet instant, étaler de la peinture sur une toile, faire des animaux en origami....dans ces moments là, le temps n'existe plus, nous sommes seuls au monde et en même temps reliés à l'univers.

Que c'est bon ! L'important n'est pas dans le résultat mais dans le chemin de la création, de la réflexion au passage à l'acte: toutes les étapes sont stimulantes et vibrantes !

Créer permet d'exprimer qui nous sommes, d'apprendre à se connaitre complètement et de lâcher prise en toute confiance.

Laissons nos idées devenir des projets, des objets ou des chefs d'oeuvre....peu importe ! L'important est de se lancer, d'oser créer, soyons fiers de nous, soyons vivants, créons !

 

Buvez un arbre !

Sève de bouleau : buvez un arbre ! c'est maintenant !



La sève de bouleau est d'abord un drainant, mais elle offre dans le même temps tous les minéraux et oligo-éléments dont nous avons besoin pour recharger nos batteries. Du silicium organique bio-disponible, du calcium, du phosphore, du potassium, du magnésium, du lithium et même de la vitamine C...

Tout ça, c'est bon pour les os, le coeur, la mémoire, le surpoids, les articulations, la peau... bref... tout.

Une cure de 5 litres... un minimum


Quand on est adepte de la sève de bouleau, une cure de 5 litres suffit à peine. Tant on aime se servir un petit verre de temps en temps. 
Pour ma part, j'ai commencé ma cure hier avec de la sève fraîche récupérée dans la foret à côté de chez moi: Une grosse bouteille, un petit tuyau et c'est parti....tellement simple et si bon ! 

N'oubliez pas de dire MERCI à l'arbre qui vous offre son précieux liquide Complice

Le kéfir, kesako ?

Les grains de kéfir sont des amalgames de micro-organismes formant des « grains » plus ou moins friables. 

Ils se présentent sous forme de grains transparents, de petite taille (2 à 5 mm), qui en se multipliant fabriquent un peu d’acide et de gaz. Ils se composent de polysaccharides (dextrane) avec des chaines composées de glucose et contiennent, entre autres, des Lactobacillus Caucasicus, Streptococcus lactis, Saccharomyces Florentinus.

En tant qu'aliment vivant, fournissant certains oligoéléments et de nombreuses espèces de micro-organismes, il est considéré comme un probiotique.

La boisson obtenue grâce à la fermentation de ces grains dans de l'eau additionné de sucre, de citron et d'une figue séchée ressemble à une limonade très rafraîchissante, c'est ce qu'on appelle le kéfir.

Le kéfir a de nombreuses vertus:

L’amélioration du transit intestinal : après 24 heures de fermentation, il a un pouvoir laxatif. Après 48 heures, son effet s’inverse : son pouvoir est anti-diarrhéique (amélioration après consommation journalière pendant 2 à 4 semaines).
Il a des effets bénéfiques sur l’estomac (ulcère), l’asthme et les catarrhes bronchiques, l’anémie et le renouvellement du sang, les scléroses, les éruptions cutanées et les eczémas, les maladies de la vésicule....

Les grains de kéfir se reproduisent rapidement...passez me voir, je vous en offrirai avec plaisir !