Café ou thé ?

Je reçois très souvent des personnes qui me posent des questions sur quoi boire le matin, café ou thé ????

Je sais comme il est difficile, l’hiver venu, de se lever, de se motiver, d’aller travailler dans le froid, et que ces stimulants sont un peu nos refuges matinaux. 

Mais justement, le thé et le café ne sont pas anodins. En tout cas pas dans les proportions quotidiennes où nous les absorbons. Et s’il était temps, aujourd’hui de revoir un peu nos habitudes ? 


Stimulation = irritation

Oui, on peut aimer le goût du thé et du café le matin, et aussi à toute autre heure de la journée. Mais cela ne doit pas nous faire oublier que nous en prenons surtout comme stimulant. 

Ce coup de pouce n’est pas sans effet sur notre santé. En effet, qu’est-ce qu’un stimulant ? Un poison peu violent, mais suffisant pour motiver une montée d’adrénaline. C’est-à-dire, pour notre corps animal, simuler un danger. 

Toutefois, puiser dans nos réserves a une conséquence directe : celle de se sentir encore plus fatigué une fois l’effet du stimulant passé. Ce qui nous pousse à en reprendre un autre : cycle sans fin qui entame notre santé… et abrège notre espérance de vie. 

Chaque fois que l’on sort d’une maladie, que l’on prend des stimulants, on puise dans notre capital vital, plutôt que de se reposer. Or c’est du repos que l’on tire notre énergie. Et le sport est lui aussi plus souvent un stimulant qu’autre chose. 

D’autre part, notre corps n’a pas nécessairement besoin d’être nourri dès le réveil. Il est très utile de prolonger le jeûne de la nuit jusqu’au déjeuner. Pourquoi pas prendre un jus de légume durant la matinée. Il faut attendre que la faim s’installe. 

Dernière idole à briser : celle du café allongé. Beaucoup de gens pensent que le café allongé est moins riche en caféine. C’est faux. Le café allongé peut avoir moins de goût, mais comme il a été infusé plus longtemps, il est beaucoup plus chargé en caféine. 

De fait, multiplier les cafés allongés est nocif, et il ne faut pas hésiter, quelques fois, à faire des pauses, à arrêter le café, pour accepter notre fatigue et nous remettre à nous reposer vraiment. 

Vous reprendrez bien un peu de thé ? 


On prête au thé plus de vertus encore qu’au café. Il est antioxydant, plein de tanins qui seraient bons pour notre organisme. 

Au départ, il n’y avait que le thé blanc et le thé vert, très peu infusés, riches en antioxydants et pauvres en tanins. Le thé noir, plus longtemps torréfié et plus fort en tanins a été vraisemblablement créé pour ne pas pourrir pendant l’export. 

De fait, les tanins, s’ils sont bénéfiques dans les fruits, où ils sont équilibrés, comme par exemple dans le raisin, peuvent également être nocifs, quand ils sont surdosés. Ainsi, si vous buvez du thé noir, faites le très peu infuser. Boire beaucoup de thé très infusé, c’est tanner son estomac, et personne n’a envie d’en avoir un qui ressemble à un sac à main. 

À la limite, la juste consommation du thé revient à en prendre comme un remède – ce qu’il était au départ. 


Et si on freinait un peu notre consommation ?

La stimulation de notre organisme semble indispensable à notre mode de vie. Mais nous le savons tous pour l’avoir vécu : il y a un moment où l’accumulation des cafés nous épuise. Rien ne remplace le repos allongé, le silence, et l’absence d’effort digestif. 

Aussi est-ce nécessaire de s’aménager des créneaux de repos, dans la journée. Pourquoi essayer de faire plus qu’on ne le peut ? C’est à partir de notre temps de repos que nous devrions organiser nos journées, et même nos mois et nos trimestres. 

Boire tiède le matin, et non pas chaud, pour se réhydrater sans heurter notre estomac, est également recommandé. Si l’on a une alimentation suffisamment riche en fruits et en légumes, eux-mêmes pleins d’eau, on aura moins soif, moins envie de se reminéraliser dès le matin. Mais cela demande une hygiène de vie plutôt stricte. En revanche, cela permet de reposer le foie plus longtemps, si l’on n’entame pas un repas tout de suite.

À ce titre, il revient à chacun d’expérimenter, de tester, pour mettre en place le mode alimentaire qui repose le mieux son organisme.

On ne trouve son équilibre que de façon empirique, et en s'écoutant soi-même.

 

Source: radio médecine douce

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir